Colt Single Action Army

Le Colt Single Action Army (SAA), ou Colt Peacemaker (le pacificateur), est un révolver avec platine simple action et un barillet de 6 cartouches. Il a été développé pour la cavalerie des États-Unis par la société Colt en 1872 et adopté par l'armée américaine en 1873 au calibre .45 Long Colt. C'était peut-être l’arme la plus répandue dans le Far West américain, coûtant à l'époque 13 dollars pièce, prix facturé à l'armée, sur le marché civil, le prix était de 17 $ en 1875 et de 16 $ en 1897. Cette arme a été fabriquée jusqu'en 1941, avec un total de presque 360 000 unités produites dans une trentaine de calibres, du .22 Rimfire au calibre anglais .476 ELEY. À la demande du public, la production reprendra en 1955 avec le numéro de série 0001SA pour atteindre 99999SA en 1978 pour continuer au numéro SA01001.


Une arme tellement efficace et redoutable à l'époque que l'on en a dit : « Dieu a créé les hommes, grands et petits , Samuel Colt les a rendus égaux ».

Colt Single Action Army Mod. 1873, cal .45, arme réglementaire de l’Armée des États-Unis de 1873 à 1892

Cartouches Colt .45

D'excellente conception ainsi que très performante pour l'époque, cette arme obtint un essai du Service du Matériel de l'armée américaine fin 1872 ainsi que son concurrent direct, le Smith et Wesson No. 3, les deux en calibre .44 American ou .44 Russian. Étant donné que les cartouches en calibre .44 étaient jugées insuffisantes, Colt développa la cartouche .45 Long Colt, initialement avec un projectile de 235 grains (15,22 g) et une charge de 40 grains (2,59 g) de poudre noire, c'est cette munition qui a été adoptée comme cartouche d'ordonnance, avec une charge de 30 grains. Après des tests supplémentaires, demandés par le major Schofield, frère d'un général de la guerre de Sécession, l'Armée a commandé 3 000 revolvers Smith&Wesson .45 Schofield. Vu que le barillet du Smith et Wesson était plus court que celui du Colt, la cartouche .45 LC a du être adoptée, en plus, la charge était réduite à 28 grains (1,81 g). Quelques années plus tard, le S&W Schofield était retiré du service et vendu dans le marché privé. Le capitaine John R. Edie, officier responsable de l' Ordonnance Département pour l'évaluation des armes rapporta : << Je n'hésite pas à déclarer que le révolver Colt est supérieur sur bien des points et bien plus adapté à l'armée que le Smith et Wesson >> .

Avec les 8 000 premiers révolvers fournis entre septembre 1873 et mars 1874 pour équiper les 10 régiments de cavalerie, le gouvernement fédéral des États-Unis en commandèrent plus de 37 000 jusqu'en 1890. Chaque exemplaire fabriqué pour l'armée était poinçonné U.S. sur le côté gauche sur la carcasse et contrôlé par un inspecteur de la firme Colt. L'inspecteur de l'armée mettait son poinçon individuel sur divers pièces et la lettre P (proof) sur le canon et le barillet. Après examen satisfaisant de toute l'arme, la crosse recevait le cartouche de contrôle final, O.W.A. pour Orville W. Ainsworth, HN pour Henry Nettleton, D.F.C. pour David F. Clark, R.A.C. pour Rinaldo A. Carr et autres. Les armes rejetées étaient poinçonnées C (condemned).

 

 

 

 

 

Le Colt SAA Cavalry Model jouait un grand rôle dans les guerres indiennes, il était, avec le mousqueton Springfield Model 1873 l'arme principale de la cavalerie américaine. Chaque soldat et officier du Septième régiment de cavalerie U.S. sous le commandement du Général George Armstrong Custer portait un Colt SAA à la ceinture lors de la bataille de Little Big Horn contre les Sioux et Cheyennes en 1876.

En 1889, l'armée introduit un nouveau type de revolver, en calibre .38, à barillet tombant. Les quelques 14 000 Colt SAA sont retirés et stockés à l'arsenal de Springfield , Massachusetts . Étant donné que le nouveau revolver ne donnait pas satisfaction, la puissance d'arrêt n'est pas suffisante, il est décidé de remettre les vieux Colt SAA en état, de raccourcir le canon à 5 1/2 pouces (140 mm) et de les rendre à la troupe. Ces revolvers, dit Artillery Model seront livrés aux troupes en service lors de la guerre Hispano-Américaine et de la guerre Américano-Philippine.

Le mécanisme du Colt SAA peut sembler quelque peu archaïque ; cependant il a , pour une arme de service, l'avantage de la simplicité et de la solidité : démontage et remontage sont aisés ; poussières et humidité sont bien tolérées . Certes , une pièce peut se briser, mais il pourra quand même fonctionner. La robustesse du Single Action est surtout dûe à sa carcasse fermée en acier. Le chien est facile et rapide à armer grâce à sa position et à la souplesse du ressort principal. L'arme se charge par principe au cran du demi-armé, le barillet étant alors libre de tourner. Le chien du Colt comporte 3 crans : 

- le cran de transport qui devrait éviter d'avoir le chien en contact direct sur une chambre pleine ( la meilleure des sécurités consiste à ne charger le barillet qu'à 5 cartouches, et à laisser le chien abattu sur la chambre vide ).

- le cran de chargement qui comporte l'inconvénient que si le chien se libère, il a assez de puissance pour percuter l'amorce éfficacement.

- Il y a enfin le cran de l'armé, le chien étant tiré à fond. Il suffit alors d'une légère pression sur la queue de détente pour que parte le coup.

Le Colt U.S. Cavalry Model, six coups à simple action ( il faut armer manuellement le chien à chaque tir ) utilise des cartouches métalliques de calibre .45 (45/100 de pouce). Il tire des balles en plomb ogivales à méplat de 255 grains (16,52 g) de calibre .45 (11,43mm) propulsées par 28 grains (charge max. 40 grains soit 2,59 grammes de poudre noire) avec une vitesse de sortie de 247m/s. Son canon fait 7.5 pouces de long (19cm). L'arme possède une patine bleue, la carcasse est trempée de couleur jaspée et la crosse en noyer huilé.

L'adoption par l'armée du Colt SAA 1873 développa les ventes civiles; en 1878 naquit le Colt en .44-40 WCF nommé plus tard Colt Frontier Six Shooter qui peut utiliser la même cartouche que la non moins célèbre Winchester 1873 et 1892.

Le développement du tir sportif en Angleterre avait conduit Colt à produire une version spéciale du Colt Single Action , le « Bisley Model », fabriqué entre 1894 et 1912. Il était nommé d’après le terrain de tir à Bisley. Plus de 45 000 Bisleys furent fabriqués dans la rangée des numéros de série des Colt Single Action. Il est reconnaissable à sa poignée plus longue, à son chien à large crête et à sa détente large. La plupart des Bisleys furent vendus aux États-Unis.

Colt “Bisley” cal .38-40

Caractéristiques

Longueur : 250 mm à 320 mm

Masse à vide : 1000 à 1500 g

Barillet : 6 coups

Canon : La longueur de série des canons des Colts Single Action y compris des "Bisleys" était de 7.5 pouces (191 mm), de 5.5 pouces (140 mm) et de 4.75 pouces (120 mm), les trois pouvant être achetés par les civils. D'autres longueurs, de 2.5 à 16 pouces pouvaient être commandées.

Munition: En total 30 calibres différents .

  • Pour l'armee US et le marché civil: .45 Colt, nommé .45 Long Colt, aussi à grenaille.

  • Pour le marché civil: .44-40 WCF, .38-40 WCF, .32-20 WCF (WCF = Winchester Center Fire, une cartouche universelle pour fusils et revolvers), .44 Rimfire (Cartouche du fusil Henry et Winchester Model 1866),.22 percussion annulaire, .38 Long Colt, .38 Special, .357 Magnum, .44 Russian, .44 Special et, rarement livré avec deux barillets, l'un en .45 Long Colt et l'autre en .45 ACP.

  • Pour le Royaume-Uni: 450 Boxer, 450 Eley, 455 Eley, 476 Eley.