Little Big Horn 

Plan de la bataille du Little Big Horn 

 

 

 25 juin 1876 . La vallée du Little Big Horn (Montana) , un affluent du Big Horn lui même , lui même affluent du Yellowstone river...

Ce jour , cet endroit va devenir célèbrissime , car il sera témoin d'un affrontement dont le déroulement , d'abord , l'issue , ensuite , laissent encore à l'heure actuelle le champ ouvert à maintes polémiques , et divisent les historiens , qui n'arrivent pas et n'arriveront sans doute jamais , à se mettre d'accord . 

Les germes de cette bataille mythique naissent en 1874 , alors que le général Custer conduit une expédition dans les Black Hills ( Montana / Dakota ) , dans la réserve des Sioux Dakotas et y découvre des gisements aurifères . 

Corollaire : une vague de chercheurs d'or , que les autorités tentent d'abord d'endiguer , avant d'essayer de racheter les Black Hills aux indiens... Les négociations durent jusqu'en septembre 1875 et puis échouent définitivement .

Le gouvernement décide alors de lancer une offensive militaire contre les Indiens hostiles...Reste à voir si les dites négociations furent menées dans l'intérêt véritable des Indiens et avec toute l'objectivité requise ce dont il est permis de douter ... 

Quoiqu'il en soit , au printemps 1876 , tandis que plusieurs colonnes de soldats convergent vers eux , une coalition de Cheyennes et de Sioux se rassemble sous l'influence de Sitting Bull et la direction des chefs Crazy Horse , Two Moon , Crow King , Gall et Rain in the Face

Après un premier échec essuyé par le général Crook à la bataille de la Rosebud le 17 juin , Custer conduit ses cavaliers vers le camp indien . Ce dernier est peuplé de 6000 personnes , dont 1500 guerriers ; le 7eme de cavalerie , lui , ne comporte que 647 hommes ! 

Custer divise ses forces en vue d'attaquer sur plusieurs fronts à la fois : au Sud , le commandant Reno , avec 3 escadrons ( 170 hommes ) , au centre , le capitaine Benteen , avec aussi 3 escadrons (125 hommes ) , et lui même au Nord , avec 5 escadrons ( 216 hommes ) ; le capitaine Mac Dougall restera à l'arrière avec le train de munitions et 101 personnes , tout en se déplaçant indépendamment . 

Il est 15 heures 20 quand commence la bataille , avec la descente dans la vallée des compagnies de Reno , suivant une formation en ligne . D'abord surpris , les Indiens se portent à leur rencontre , et le heurt a lieu dans le val ...Pendant ce temps , Custer longe les collines pour prendre le village par le flanc , mais , de ce fait , perd tout contact visuel avec les forces de Reno . Vers 15 heures 20 , ce dernier a le flanc gauche exposé et commence à se faire déborder par l'arrière . Il ordonne donc à ses cavaliers de se remettre en selle et de se retirer dans le sous bois afin de consolider son flanc droit . Malheureusement , les arbres empêchent les cavaliers de prendre une position ordonnée ; les Indiens les chargent alors de tout côtés à travers le bois . Submergé , Reno panique , donnant des directives désordonnées : remonter à cheval , remettre pied à terre , remonter encore ...La confusion s'installe , et il ordonne finalement la retraite en se dirigeant vers le haut de la colline . Ses hommes tentent de le suivre , mais Reno n'a laissé aucune force de couverture ou arrière garde afin de protéger sa retraite précipitée . Ce qui provoque la déroute : les soldats perdent 40 hommes , 13 autres sont blessés . 

 

 

 

                       Les différents chefs indiens de la coalition avec de gauche à droite :                                                                   SITTING BULL , RAIN-IN-THE-FACE , GALL , CROW KING ,CRAZY-HORSE et TWO MOONS .

A 16 heures 10 , Custer atteint une butte près du village . Il lui faut reconnaitre le terrain ; car la rivière barrant le passage , il a besoin d'un gué pour assurer la future offensive du capitaine Benteen au centre . Il envoie d'ailleurs un messager à Benteen , ordonnant à celui-ci de le rejoindre rapidement , avec des caisses de munitions transportables par cavalier ... 

Dix minutes plus tard , Custer a divisé son bataillon en deux ailes : celle de gauche , sous son commandement , qui devra aller reconnaitre le gué au bas de Medecine Taill Coulee . L'aile droite , commandée par le capitaine Keogh protégeant la manoeuvre . 

La reconnaissance terminée , le régiment se regroupe au complet sur Calhoun Hill , au Nord-Ouest . Custer développe alors la suite de son plan : l'aile droite de Keogh se déploie sur la crète en ligne d'escarmouche , pendant que Custer et l'aile gauche reconnaisse un second gué , North Ford , continuant dans le but de lancer une attaque d'encerclement. Il est évident que Custer croit toujours Reno engagé . 

Or , il se fait que , pendant ce temps , Benteen effectue sa jonction avec Reno sur une colline ( qui deviendra le Reno-  Benteen Battle Field ) . Indigné de l'action de Reno , le capitaine Weir et ses hommes tenteront de se porter à la rencontre de Custer à 16 heures 50 . Ils resteront 45 minutes sans aucun soutien . Reno et Benteen les rejoindront à 18 heures , alors que Custer et ses hommes sont sur le point d'etre anéantis et , sans leur porter secours , feront retraite sur Reno Hill , de peur d'être répèrés par les forces indiennes ! 

Entre 17 heures 30 et 18 heures 20 , le destin va inexorablement se mettre en marche et s'accomplir : le chef cheyenne Lame White Man mène l'offensive , et l'aile gauche de Custer est brisée près de Deep ravine ou elle avait établi un périmetre de défense . Débordée sur son flanc , l'aile droite s'effondre à son tour à 17 heures 50 , après plus d'une heure de combat à 1 contre 5 , sur un terrain défavorable à une cavalerie démontée . Le dernier carré de cavaliers américains , entourant leur chef , succombe à 18 heures 20 , après un combat acharné ... cet épique "baroud d'honneur" deviendra légendaire sous l'appellation " Custer's Last stand " : " La dernière résistance de Custer "

 

Maintenant , le silence est retombé , seulement ponctué ça et là des piaillements des charognards accourus au festin , ou d'un dernier cri d'agonie , ou encore des gémissements sourds d'un blessé ou l'autre , et les deux camps font leur triste bilan : globalement , le 7eme de cavalerie accuse la perte de la moitié de ses hommes en tués et blessés , les Indiens , eux , déplorent la disparition d'environ un tiers de leurs guerriers engageables .... 

 Le seul survivant de l'escadron de Custer fut un .... cheval, nommé Comanche , c'était la monture du capitaine Keogh ... 

 

 

 

 

                         Commanche  

 Le cheval du capitaine Keogh , seul survivant de                         l'escadron de Custer  

 

 

 

Je l'ai déja précisé dans mon précédent article , seul , le cadavre de Custer sera retrouvé intact , car il était respecté , voire aimé des Indiens ; quand aux autres , ils furent très nombreux à être dépouillés , scalpés , mutilés...et je ne m'étalerais pas sur ce pénible sujet , reflet de l'inutile et cruelle folie des hommes .. Je ne citerais que cette réflexion - authentique - du fameux chef Sitting Bull : " Custer était un chef brave . Les Indiens l'ont respectés et ne l'ont pas scalpé . Je repondrais pour les morts de mon peuple . Les miens ont dit que j'avais raison . Laissons les Visages Pâles faire de même de leur coté " . 

 Cette bataile eut un énorme retentissement dans l'opinion publique américaine , et conduisit , quatorze ans plus tard , à l'ignoble massacre de Wounded Knee Creek , dont je compte bien vous parler un jour . 

Il n'empeche que la bataille du Little Big Horn reste l'un des dossiers les plus " chatouilleux " de l'histoire des Etats-Unis d'Amérique .

Plusieurs officiers , dont le chef suprême de l'armée américaine en personne , le général Miles , et des civils s'indignèrent du comportement de Reno et de Benteen , coupables de ne pas avoir porté secours à Custer et ses hommes . Devant une commission d'enquête en 1879 , ces derniers affirmèrent qu'il aurait été suicidaire de tenter de rejoindre les 5 compagnies de Custer , un jugement aujourd'hui fortement controversé ... 

Certains historiens accusent carrément Reno et Benteen de lâcheté , et d'abandon délibéré , et les considérent coupables de trahison militaire , d'autres affirment que Reno était déja coupé de toute initiative dès les premiers combats conduits dans les sous-bois , et le définissent ainsi non-opérationnel en zone de combat , le disculpant par la même occasion ... 

D'autres auteurs , enfin, rejettent la responsabilité sur Custer , qui avait refusé des renforts d'un autre régiment et divisé ses forces , alors que les Indiens etaient supérieurs en nombre : un autre jugement aujourd'hui très controversé ....

Il faut constater qu'il était de l'intérêt de Reno et Benteen de perpétuer l'idée que le dernier combat de Custer fut bref : ce n'était pas aisé , de la part d'officiers de carrière , de reconnaitre qu'ils avaient trainés pendant deux heures , alors que leur chef se battait à mort . 

Et puis qui sait ? Cette situation n'a certainement pas manqué de bien arranger certaines affaires pour certains membres du gouvernement .. 

                                                            Custer's last stand 

La colline ou Custer et ses hommes perdirent la vie , chaque stèle marque l'endroit ou un corps de soldat fût                                         retrouvé , la stèle de Custer est marquée de rouge sur la photo .