L'arme des Texans et des Rangers

Certaines armes plus que d'autre marquent leur époque.

 

Le Colt Paterson enfait partie , non pas qu'il fut le meilleur de tous, mais il fut le premier. Premier révolver véritablement efficace jamais commercialisé.

Dans un monde ou les pistolets à un coup étaient encore la norme. L'invention de Samuel Colt allait bouleverser les combats futurs, propulsant l'industrie dans une nouvelle ére technologique et faisant faire un bond en avant à l'armurerie dans son ensemble. Inventeur visionnaire mais surtout industriel avisé et sans scrupules, il réussit à fonder un empire basé sur une idée de départ au demeurant simple mais qu'il fut le premier à rendre efficace et à proposer à la vente.

Voici l'ancêtre de tous les révolvers.

 

Le COLT PATERSON et son histoire

 

Le Colt Paterson a été la première arme à répétition commerciale utilisant un barillet tournant avec plusieurs chambres s'alignant avec un seul canon fixe. Son dessin a été breveté par Samuel Colt, le 25 Février 1836, aux États-Unis, la France et l'Angleterre, et il tire son nom du lieu de production Paterson dans le New Jersey.

Initialement, ce révolver a 5 coups était produit en calibre .28, il fut un an plus tard proposé un modèle de calibre .36. À l'origine conçu sans levier de chargement, qui était fourni séparément avec le révolver. L'utilisateur devait partiellement démonter le révolver pour recharger.  À partir de 1839, cependant, un levier de rechargement avec poussoir sont intégrés dans la conception, ce qui permet le rechargement sans nécessiter le démontage partiel du révolver. Ce levier de chargement fut souvent remonté sur la plupart des révolvers Colt Paterson qui avaient été produits à partir de 1836 à 1839. Contrairement aux révolvers postérieurs, la détente est à éclipse, elle ne devient saillante qu'à l'armement du chien.

Colt fit proroger le brevet couvrant le Paterson en 1849, la stratégie agressive de S. Colt qui intentait un procès à toute armes utilisant les mêmes principes réussit en fait à lui garantir le monopole du révolver jusqu'en 1850.

 

La légende veut que le jeune Colt embarqué comme mousse sur le brick Corvo eut l'idée du mécanisme en regardant celui de la barre à cliquet qui aidait au pilotage. Il est beaucoup plus probable que le jeune homme vit, alors que le Corvo était amarré à Liverpool, des armes à barillet de Elisha Collier, munis d'un cylindre tournant mais doté d'un mécanisme à silex. Toutefois lors de son voyage sur le Corvo, il fabriqua un modèle en bois de son idée, ce modèle est toujours exposé au Wadsworth Atheneum, Hartford dans le Connecticut.

Colt N°1 Baby Paterson Cal .28 

Modèle en bois fait par S.Colt à bord du Corvo

Pistolet Revolver Elisha Collier à Silex  vendu par RiA

Le N°1 Pocket et ses accessoires.

Brevet du Hoslter Model N°0 le tout premier

La première usine de Samuel Colt, nommée Arms Company fut installée à Paterson dans le New Jersey et fabriqua 1.450 fusils et carabines à barillet, 462 fusils de chasse à barillets et 2.350 pistolets révolver entre 1836 et 1842 année ou l'usine fit faillite. Un créancier et associé en affaires, John Ehlers, continua la fabrication et la vente durant l'année 1847 environ 500 sur 2850 principalement des pistolets revolver à cinq coups modèles «Pocket»  «Belt» et « Holster » les calibres variant de 28/100eme à 36/100eme de pouces. Le modèle le plus représentatif avec la désignation "Colt Paterson" est le modèle N° 5 « Holster » ou Texas Paterson (1000 unités) qui a été fabriqué en calibre .36

 

Les premiers révolvers Colt étaient de conception simple action uniquement ce qui signifie que l'on devait armer le chien pour présenter une chambre chargée devant le canon, une fois le coup tiré, il fallait à nouveau réarmer avant de pouvoir faire feu. Les tolérances étroites, la détente escamotable et la multiplicité de petites pièces et des ressorts semblaient plus appropriées à de l'horlogerie de luxe que pour une arme destinée pour le service sur le terrain. L'arme est sujette à un fort encrassement par les résidus de poudre noire.

Les premiers modèles de Paterson (1836-1838) requéraient le démontage partiel pour le chargement et ne disposait d'aucun système de sécurité permettant de transporter l'arme avec les chambres chargées.

Rifle Paterson

Pour charger le révolver, le tireur devait:

1) Armer le chien au demi-cran pour déverrouiller le barillet

2) Dégager la clavette qui bloque le canon en la chassant de son logement.Retenue par la vis de verrouillage, elle ne doit normalement pas s'échapper totalement.

3) Retirer le canon

4) Puis dégager le barillet de son axe.

5) Remplir les chambres avec la poudre, soit individuellement, soit avec la poire à poudre à 5 becs

6) Utiliser l'outil bourroir qui se glissait dans l'ouverture de l'axe de barillet puis tasser la balle sur la poudre.

7) Puis avec le distributeur d'amorces, placer une petite coupelle de cuivre contenant le fulminate sur chaque cheminée.

8) Replacer le barillet sur son axe le chien toujours au demi-cran armé.

9) Assujettir le canon en place avec la clavette. L'arme est prête.

 

Durant cette période les utilisateurs n'eurent aucun scrupules à utiliser des barillets préchargés et amorcés. La pratique est relativement dangereuse en cas de chute, il pouvait y avoir décharge intempestive.

 

 

Les utilisateurs portaient l'arme, soit le chien au cran de demi-armé, soit en laissant reposer le chien sur une chambre chargée et amorcée, les armes n'ayant que 5 coups en oblitérer 1 était une perte de puissance de feu. Une autre solution consistait à rabattre le chien sur le rempart entre deux cheminées. Ces façons de porter l'arme chargée restaient dangereuses. Colt décida de faire établir une échancrure dans le nez de chien et entre les chambres du barillet, un petit téton métallique qui permettait de bloquer le chien entre deux chambres sans qu'il risque de glisser. La sécurité s'en trouva améliorée et porter une arme chargée était devenu plus sûr.

 

 

 

En 1839 un levier de chargement articulé et un percement de la console du canon permit le chargement de l'arme sans démontage préalable. En 1842 lorsque les premiers modèles à levier de chargement intégré furent mis sur le marché, John Coffee Hays vit tout le potentiel de ce nouveau développement qui permettrait à ses troupes de recharger même à dos de cheval.

Ce magnifique Paterson détient le record de prix dans une vente
C'est bien Neuf Cent Septante Sept Mille Cinq cent Dollars

Usage et prise de visée avec le Paterson

 

Il faut armer le chien, cette action entraine l'abaissement du tenon inférieur qui s'efface pour déverrouiller la rotation du barillet qui est assurée par le doigt élévateur lié au chien. En même temps la détente sors de son logement dans la carcasse et s'abaisse en position de tir. La fin de course du chien laisse échapper le tenon inférieur qui se verrouile dans un des trous du barillet le verrouilant en face du canon au moment ou le chien est bloqué au cran d'armé.

Pour viser une encoche est pratiquée sur le nez du chien, encoche en V qui sert de hausse tandis qu'un guidon en laiton sous forme de lame ou de pyramide est assujetti au bout du canon.

Répété cinq fois cette séquence permet un tir rapide des cinq coups de l'arme.

C'est un progrès immense dans une époque ou l'on utilise surtout des pistolets à 1 coup.

Colt Paterson Cal 36 avec Levier dans " Assasination of Jesse James"
           L'apparition du Paterson est rare dans les films.

Premier révolver d'une longue lignée le Paterson est très imparfait mécaniquement et ergonomiquement La détente escamotable, le nombre de petites pièces, l'absence de levier de chargement sur les premiers modèles et la forme en cloche étrange de sa poignée, ne sont pas l'idéal. Malgré ces défauts de jeunesse l'arme n'en est pas moins parfaitement efficace, elle remplit son rôle et surtout elle fait preuve d'une précision impressionnante pour une arme capable de tirer 5 fois de suite. Le canon est rayé, livré avec des barillets de rechange et souvent un canon long 8 ou 10 pouces en plus du canon de 5 ou 6 pouces habituel. Ils peuvent être également sur demande livrés dans différentes finitions au gré du client.

 

Le Belt Model N°5 est un revolver destiné à être efficace à 50 yards dans des conditions idéales de visée et ce même à cheval. La puissance peut être comparée à celle d'une .380 ; la balle de .375 faisant 83 grains (5,4g) propulsée par les 22 grains de poudre noire surfine (1,4g) c'est à dire moins que dans le modèle 1851 dont le barillet plus long accepte une charge supérieure.On observe des vitesse comprises entre 250 et 270 m/s

Statue de "Jack" Hays Paterson en main  (San Marcos)

Les Texas Rangers, le Captain John Coffee « Jack » Hays et le Paterson

 

Colt avait vendu des révolvers Paterson et des Carabine du même modèle à l'armée des Etats Unis qui les utilisa durant la 2eme guerre contre les Séminoles en Floride. Les troupes firent le constat que ces armes leur conférait une puissance de feu supérieure et plébiscitèrent les armes. Mais les autorités gouvernementales qui furent de tout temps rétrogrades trouvaient les armes trop compliquées et trop fragiles (ce qui était vrai dans une certaine mesure) L'Army ne donnait donc pas suite à une utilisation plus intensive de ces armes au grand dam de Colt.

 

Le salut vint du Texas, la jeune république Texane acheta 180 fusils et carabines à barillet Paterson et un certain nombre de revolvers pour la Marine du Texas. Ces armes furent utilisées avec succès contre le Mexique lors de la révolte de 1836.

 

En 1843 Sam Houston dissous la Marine Texane et « Jack » Hays et sa compagnie de Ranger du Texas reçut les armes excédentaires, principalement des révolvers. Ces armes donnaient une puissance de feu nouvelle à ces cavaliers, contre les adversaires Commanches

 

Lors de la bataille du col de Bandera, les révolvers Paterson firent la différence. Chaque Texas Ranger était équipé de 2 armes ce qui leur donnait une autonomie de tir de 10 coups. Malgré une infériorité numérique les Rangers enlevèrent la décision grâce à leu armement.

Les capitaines Jack Hays et Samuel Walker des Texas Rangers devinrent les principaux promoteurs des révolvers Colt. C'est grâce à leur action que des commandes comme celle plus tard du Colt « Walker » leur doit beaucoup

 

.Malgré ces commandes la première usine de Colt finit par faire faillite, un financier repris les actifs et vendit durant un an encore des Patersons mais Samuel Colt était parti avec son brevet et envisageait déjà une amélioration de son modèle.

 

Zachary Taylor général en chef des troupes à la frontière du Mexique envoya le capitaine Walker à New York en 1846 auprès de Samuel Colt pour lui donner l'avis des utilisateurs finaux sur les améliorations à apporter au Colt Paterson. L'idée était de l'adapter au mieux aux besoins des troupes dans la bataille. A cette époque Walker n'était pas dans les Rangers mais dans les US Mounted Rifles une sorte d'équivalents des Dragons.

 

La collaboration de Walker avec Samuel Colt fit naître un des plus monstrueux révolver jamais fabriqué : le modèle 1847 plus tard nommé « Walker »

Né de l'amélioration du Paterson sur les spécifications du Capitaine Walker:                       le Colt Modèle 1847 "Walker" en hommage au Capitaine Walker